Comment s'organiser à la maison : le témoignage de Marie-Véro, une mère de famille nombreuse. Elle partage sa vision de l'organisation familiale avec plusieurs astuces pratiques à retrouver sur lutetiaflaviae.com !

Comment organiser sa maison quand on a une famille nombreuse ? Marie-Véro offre des astuces pour trouver une organisation familiale et améliorer sa planification quotidienne !


J’ai invité Marie-Véro, une de mes plus anciennes et fidèles abonnée ! Je me suis dit que son témoignage serait utile à tous ceux qui me demandent comment s’organiser à la maison, notamment quand on possède une famille nombreuse.

L’expérience de Marie-Véro est pertinente puisqu’elle est mère de famille de cinq enfants, âgés de 26 à 37 ans. Son cas rend les théories bien plus concrètes !

J’espère que sa vision de l’organisation familiale vous inspirera et vous donnera des idées d’astuces à mettre en place. Je pense qu’elle permet aussi de prendre du recul sur ses attentes en matière de rangement.

Comment organiser sa maison quand on a une famille nombreuse

Pour Marie-Véro, le secret pour gérer une famille nombreuse a été une organisation précise et disciplinée grâce à un rituel matinal précis.

« Quel que soit l’âge de mes enfants, la colonne vertébrale de mon organisation est horaire, sinon c’est la pagaille assurée.

Il parait que c’était plutôt « militaire » selon l’entourage extérieur, ici ça n’a choqué personne.

Ainsi, le matin, je me suis toujours levée à 6h30 au plus tard – 6h étant mon heure préférée – le temps pour moi de démarrer ma journée au calme.

C’est que le matin l’emploi du temps était chargé :

  • Préparer les différentes gamelles de ceux qui mangeaient dehors (mari + 2 ou 3 garçons suivant les différents emplois du temps)
  • Lancer la première lessive (3 par jour en général)
  • « Armer la rampe de lancement des départs » : vérifier avant de passer la porte que tout le monde a bien : son cartable, sa gamelle, ses affaires de sport, ses papiers/clefs de voiture/téléphone, ses cartes de bus, ses chaussures aux pieds (j’ai des distraits !) et se faire confirmer qui rentre à quelle heure.

En théorie, l’emploi du temps de chacun était soit affiché sur le frigo, soit noté dans mon agenda. En pratique, il y avait souvent des changements de dernières minutes et des visites impromptues chez les copains.

A ce propos : Si vous cherchez un organiseur familial à imprimer, jetez un oeil au Kit d’Organisation Maison !

Sans compter qu’il faut prévoir les temps de transport et qu’on a passé, mon mari et moi, de longues heures à les trimballer à droite et à gauche : amener n°1 à l’entrainement, revenir, repartir 1h après avec n°2, le déposer, ramener n°1 le déposer à la maison et ainsi de suite, tout en se demandant si on en a pas oublié un quelque part. Les portables n’existaient pas ou commençaient tout juste à apparaitre !

Le soir c’est vite devenu du grand n’importe quoi, à cause du sport et des entrainements, jamais les mêmes aux mêmes heures et pas toujours aux mêmes endroits ! Donc, j’ai assuré jusqu’à trois services le soir échelonnés de 20h à 22h. »

Elle a créé des règles pour leur imposer des limites mais aussi, pour développer leur indépendance.

« Petits, c’est maman qui prend tout en charge, depuis le lever jusqu’au coucher. On apprend à se changer, à mettre ses affaires sales dans le panier à linge et pas par terre ! On apprend aussi à mettre le couvert, à se servir dans le frigo (à 2 ans, c’est OK oui oui !) et à mettre ses couverts dans la machine.

Le petit déjeuner était servi jusqu’à 9h, après je débarrasse. Je n’interdis pas de déjeuner hein, mais qui se lève plus tard, se sert et range ensuite. Pas question pour moi de travailler dans une cuisine en désordre.

Je faisais tous les jours ou presque un gâteau, genre cake. Tout simplement parce que c’est plus facile à manger qu’une tartine, plus rapide à préparer, non susceptible de se renverser sur le t-shirt propre et facile à emporter en cas d’horaire trop serré quand on part sans avoir eu le temps de manger.

Ensuite, il me fallait m’occuper de la cuisine. Le repas de midi a rapidement été évacué au profit de la cantine. Je refusais de faire à manger à midi : qui rentre, fait. C’est seulement valable pour les grands, évidemment. Les jours de vacances, bah, je faisais.

Une chose amusante aussi : ils ont eu une console de jeu et forcément, il y a eu, comment dire, des tensions pour rester polie !

Donc, j’ai instauré : 1 heure par jour et par personne, après j’éteins ! Evidemment, ça n’a pas été respecté à la lettre, trop facile de négocier : « on joue ensemble, on a droit à 2 heures, non mais lui il m’a donné son heure à la place de …, non mais, attends faut que je sauvegarde ! » etc.

Dans l’ensemble, ça a permis, tout de même, de limiter le temps devant l’écran. »

Un témoignage concret et des astuces pratiques pour gérer son organisation familiale et sa maison lorsqu'on a des enfants ou que l'on se sent dépassé ! A découvrir sur lutetiaflaviae.com

Commencer par une tâche simple pour partir du bon pied et se sentir productive.

« Dans mon organisation quotidienne, je me suis toujours obligée à faire tous les lits, tous les matins, ce qui pouvait me prendre un certain temps.

Ça oblige à aérer la maison et ça me donne le sentiment de contenir le désordre. Un lit fait avec le ramassage des vêtements qui trainent, c’est déjà plus net. Et ça offre aussi l’impression qu’on a « avancé ».

Bien entendu, chaque enfant est censé mettre ses affaires sales au sale : deux paniers de linge sale, un dans chaque salle de bain. Tous l’ont fait, ce qui n’empêche pas des « trucs » de trainer. »

Marie-Véro a établi un emploi du temps en rattachant certaines tâches à des jours précis.

« La cuisine était balayée tous les jours et la serpillière passée tous les deux jours. J’avais arbitrairement fixé comme jours de ménage : le lundi et le vendredi. A savoir : vider les poubelles, passer l’aspirateur, faire les sanitaires et dépoussiérer (ou à peu près).

La lessive ne rentrait pas dans ce schéma puisque c’était tous les jours. Seuls les vêtements à repasser restaient coincés dans la buanderie. J’ai la chance d’avoir une buanderie et donc le fer à poste en cas d’urgence repassage. Et il y en a eu !

Au début, chacun venait chercher sa pile de linge sur la planche à repasser et la rangeait dans son placard. Puis, j’ai fini par abandonner quand je me suis rendue compte que les piles étaient fourrées en vrac dans les armoires, voire restaient en tas sur le lit. En somme, du boulot pour rien donc je rangeais. »

Elle avance en s’organisant pièce par pièce.

« Quand c’est tellement le bazar, qu’on ne sait plus par quel bout le prendre, quand il y a de tout partout, la bonne technique est de commencer par une pièce et ne passer à la suivante que lorsque la première est entièrement OK.

Cela signifie qu’elle est rangée, le lit est fait, les vêtements et les jouets sont ramassés, rangés et l’aspirateur est prêt à se promener (non, mon aspi ne se promène pas tout seul, hélas !). »

Psst… Vous oubliez où sont rangés vos papiers ? Vous repoussez constamment vos tâches ménagères ? Planifiez l’entretien du ménage avec Le Kit d’Organisation Maison, l’organiseur familial à imprimer !

Gérez facilement votre maison avec mon kit d'organisation maison ! Un classeur de fiches, listes et checklists à imprimer pour ne plus se sentir submergé par les tâches ménagères ! A découvrir sur lutetiaflaviae.com

Une technique efficace : * La méthode FlyladyOrganisation familiale : Organiser sa maison avec une famille nombreuse 1 qui consiste à accomplir ses tâches ménagères petit à petit grâce à une routine simple mais disciplinée.

Ce que j’ai appris : la méthode Fly lady pour déculpabiliser et avancer à petits pas. Il est vrai qu’il vaut mieux faire un petit peu à la fois, plutôt que rien du tout, sous prétexte qu’on verra demain ou qu’on fera tout en une fois pour être débarrassée.

Avec une grande maison et une grande famille, ça ne fonctionne pas ! »

Quelques dernières astuces pour s’organiser à la maison :

« Ranger, ranger, ranger ! Est-ce de l’organisation ? Je ne sais pas mais, c’est un constat. Pourtant, mes enfants avaient peu de vêtements et peu de jouets par rapport aux copains /cousins.

Avoir un cerveau à fond pour ne pas s’éparpiller quand on commence à faire une chose, qu’on passe à une suivante puis, une troisième sans perdre le fil de la première. Routines, routines !

Le problème des chaussettes orphelines a été rapidement résolu en achetant les mêmes chaussettes (blanches, de tennis) pour tout le monde et entreposées dans un grand panier.

Plus petits, quand ils avaient 2 ou 3 pointures d’écarts, je marquais les chaussettes (oui oui, je brodais leurs initiales dessus !). Une fois que tout le monde a atteint le 46 paternel, basta ! Seule ma fille a eu un traitement de faveur avec ses chaussettes dans ses tiroirs .

Savoir qu’un ado (garçon) entre 13 et 20 ans a des copains (qu’il ramène à la maison, souvent) et des crises de faim aigue. : Il quitte la cantine, il a faim. Il va à l’entrainement, il a déjà faim. Il en revient, il a de nouveau faim.

J’ai parfois eu le sentiment de passer ma vie dans la cuisine ! Donc, mon appétissant gratin, préparé à l’avance le matin, ne faisait pas la soirée et je devais trouver d’autres alternatives rapides pour que tout le monde ait sa ration au diner, quel que soit l’heure.
Par ailleurs, il fallait penser à préparer les rations du lendemain pour ceux qui travaillaient en extérieur. Appelez-moi resto !

Les tours de vidage du lave-vaisselle et autre tour de service sont une source de conflit et de stress.

Chacun se contente de débarrasser son assiette et son couvert et les met dans la machine. Quand on mange dehors, tout le monde aide à débarrasser. Quand on mange dans la cuisine, non. Sinon, c’est bousculade assurée. JE vide la machine et range tout le bazar. C’est fait et plus à faire.

Autre constat : une famille nombreuse rend chaque enfant plus autonome, chacun à sa façon. Assez rapidement, chacun sait s’habiller tout seul, se nourrir tout seul (l’ado a toujours faim !). Ils savent se prendre en main quand ils vivent seuls ou en ménage. J’ai des mercis de mes belles-filles ! »

L'organisation d'une famille nombreuse illustrée par le témoignage de Marie-Véro qui a 5 enfants ! Découvrez ses astuces et sa vision d'une maison ordonnée sur lutetiaflaviae.com

Personnellement, je trouve l’expérience de Marie-Véro éclairante. Certes, ce n’est qu’un témoignage et chaque personne est libre d’adopter les routines qui lui conviennent.

Cependant, il me semble clair qu’être parent d’une famille – nombreuse ou pas- est un travail considérable. Avec autant de vie dans une maison, maintenir un ordre irréprochable paraît difficilement réalisable. Par conséquent, je crois qu’il est important de garder du recul sur ses attentes !

Et vous, comment réussissez-vous à vous organiser à la maison ?

N’hésitez pas à partager vos propres astuces dans les commentaires pour en faire profiter les autres !


* Entretien avec mon évier, la méthode FlyladyOrganisation familiale : Organiser sa maison avec une famille nombreuse 1, Marla CILLEY, 2014

Pin It on Pinterest

Share This