Utiliser un shampoing fait maison pour une alternative naturelle, saine et économique aux shampoings classiques. Découvrez les poudres que j'utilise sur lutetiaflaviae.com !

DIY beauté : Mes astuces pour se laver les cheveux avec un shampoing fait maison naturel. Découvrez trois poudres à utiliser pour des recettes faciles !


 

A ma première commande de produits naturels, j’ai pris différentes poudres pour le soin des cheveux. C’est en suivant les conseils de SabrinaMkp et de Julien Kaibeck que j’ai voulu tester le shikakai et l’argile verte pour les laver. Autant l’utilisation de poudres en masque ne me surprenait pas, autant le shampoing fait maison était une nouveauté !

Mon intention n’a jamais été de passer au no-poo, j’envisage plutôt ces shampoings comme des soins. Cela me permet de varier, tout en bénéficiant des propriétés de ces produits.

 

Les avantages des poudres lavantes

Les avantages de ces poudres sont nombreux :

  • naturelles
  • écologiques
  • fortifiantes
  • assainissantes
  • démêlantes
  • favorisant la brillance
  • personnalisables (avec l’ajout d’autres ingrédients)

Elles offraient donc du rêve à mes cheveux gras, fins et sans volume (#InstantGlam) !

Toutefois, j’ai eu un petit peu de mal à les maitriser et à obtenir des résultats satisfaisants.

C’est comme si au premier essai tout se passait bien mais, aux tentatives suivantes, les effets avaient disparu. J’ai même souvent eu du mal à me laver correctement les cheveux !

 

Organisez vos DIY, gérez vos recettes maison et amusez-vous à fabriquer vos cosmétiques avec ce kit d'imprimables. Découvrez-le sur lutetiaflaviae.com !

 

Comment faire son shampooing naturel ?

Tout d’abord, pour réaliser ce type de shampoing fait maison, il suffit d’avoir au minimum :

  • Une poudre (argile, shikakai, sidr, rhassoul, les ayurvédiques comme brahmi ou amla etc.)
  • Un liquide (eau, lait, yaourt)

Le but est d’obtenir une pâte consistante.

Vous pouvez également ajouter d’autres ingrédients : huiles végétales, huiles essentielles, vinaigre de cidre, miel, aloe vera, actifs ou d’autres poudres.

Il s’agit de préparations minutes : on fait la recette, on l’applique et on va se rincer. En général, je laisse poser 5 minutes, le temps de ranger ma cuisine. Selon les ingrédients, vous pouvez laisser poser plus longtemps.

Ces shampoings ne moussent pas et les cheveux ne crissent pas sous les doigts au rinçage. Il suffit de masser le cuir chevelu pour qu’ils lavent.

Ce n’est pas très long à fabriquer mais, je n’en fait que le dimanche quand j’ai plus de temps pour bien appliquer mèche à mèche la préparation.

Voici ce que j’ai pu retenir au fil de mes utilisations :

 

Je fabrique des recettes à base d'argile verte pour des shampoings maison naturels et sain ! Cliquez sur lutetiaflaviae.com pour en savoir plus !

 

Trois poudres lavantes pour un shampoing fait maison

 

L’argile verte

C’est l’alliée des cheveux gras, pourtant elle m’a réservée de nombreuses mauvaises surprises !

Malgré mes tentatives et mes variations, l’argile a un effet très étrange sur mes cheveux. Mon meilleur résultat a été de l’utiliser en petite quantité avec d’autres poudres.

Après le rinçage, le résultat est top : plus de volume, gain de jours sans lavage malgré le sport. Impossible de demander mieux !

Pourtant, lors des lavages suivants avec d’autres shampoings (liquides le plus souvent), il semblait y avoir une “couche” protectrice laissée par l’argile. Elle empêchait les cheveux de graisser autant, mais aussi de les laver correctement. Du coup, j’avais beau insister sur les lavages, mes cheveux ne semblaient pas réellement propres.

Sachez qu’il ne faut pas compter sur l’argile pour obtenir des cheveux très brillants non plus.

Par conséquent, je pense effectuer ce shampoing à raison d’une fois par mois ou moins afin de régulariser la production du sébum.

 

Le shikakai

C’est la poudre qui m’a donné le plus de difficultés. J’ai mis quelques lavages avant de comprendre qu’il fallait vraiment faire les préparations sans ustensiles métalliques. Il convient également d’avoir les cheveux mouillés avant d’appliquer la pâte.

La première fois, le résultat a été bluffant. Les cheveux étaient légers, doux, brillants, lisses et sans frisottis. Cependant, je n’ai retrouvé cet effet qu’en arrêtant et en réessayant quelques mois plus tard.

J’ai constaté la même chose avec une recette de shampoing liquide avec du shikakai. Je me suis inspirée de cette recette d’Aroma-Zone. C’est plus pratique et rapide quand on est pressé le matin ! J’ai l’impression que le sommet du crâne est bien lavé mais, les cheveux de derrière sont parfois moins propres. Néanmoins, le volume et la brillance sont bien là !

En revanche, le shikakai est hautement irritant et il peut être allergisant. Si vous l’utilisez, protégez bien vos yeux et votre nez car il fait tousser très vite ! Je vous conseille par la même occasion de lire mon post sur les précautions à prendre avant de faire ses cosmétiques maison.

 

Le rhassoul (ou ghassoul)

Cette poudre est mon coup de cœur absolu ! Le shampoing marche à chaque fois, peu importe les mélange. Le résultat est génial !

Je trouve que c’est la meilleure poudre pour débuter dans les shampoings fait maison. On sent un effet gainant semblable aux silicones des shampoings classiques. Ce sera plus facile quand on n’est pas habitué aux textures naturelles.

Je sais d’ores-et-déjà que c’est cette poudre que je rachèterai ! Je reprendrai peut-être les autres plus tard car elles ne sont pas mauvaises mais, disons que le résultat est assez imprévisible.

 

Pour la beauté de mes cheveux, je fabrique mes shampoings maison à partir de ces poudres lavantes naturelles ! Sachez-en plus sur lutetiaflaviae.com !

 

Découvrez l'alternative saine et naturelle aux shampoings classiques sur http://bit.ly/27ztQya ! Cliquez pour tweeter

 

Même si je ne suis pas toujours ravie du résultat, force est de constater que, globalement, mes cheveux sont plus beaux.

Je remarque aussi à quel point il est important de varier ses shampoings. Je précise qu’il m’arrive d’obtenir des résultats aléatoires avec les bases lavantes liquides. J’imagine que le problème vient de mes cheveux. J’évite désormais de me laver avec le même deux fois de suite. Tout dépend des besoins du cheveux !

Par ailleurs, lorsque j’avais raconté ma découverte du rhassoul en décembre, dans les commentaires, Amandine m’avait répondu qu’elle en gardait un très mauvais souvenir. Or, c’est mon préféré ! De même, l’argile n’est pas géniale sur moi, tandis qu’elle peut faire des merveilles sur d’autres. C’est très relatif, sans compter la qualité de la poudre !

Il m’est aussi arrivé de voir que mes cheveux étaient plus beaux après le lavage suivant et non immédiatement. Je sais que le henné met plusieurs jours avant de colorer les cheveux par exemple mais, il semblerait que les autres poudres puissent aussi agir dans la durée.

Un autre bon point : je perds moins de cheveux lorsque je les lave avec des poudres ! Toutefois, j’ai l’impression que ce n’est pas terrible pour les canalisations.

A l’avenir, j’aimerais tester les poudres ayurvédiques pour comparer davantage !

 

Et vous, connaissiez-vous ces poudres ? Avez-vous déjà essayer de vous laver les cheveux avec un shampoing fait maison ?

Pin It on Pinterest

Share This