Comment je cultive mon imagination avec pour exemple, l'histoire de mon rêve impossible ! Dans ce post, je vous raconte cette idée folle que je garde depuis longtemps d'adapter Bel-Ami de Maupassant au cinéma avec des acteurs portugais comme Ricardo Pereira et Diogo Morgado. L'histoire sur lutetiaflaviae.com

L’histoire de mon rêve impossible : adapter Bel-Ami de Maupassant au cinéma avec des acteurs portugais. Voici comment je cultive mon imagination avec ce genre d’idées folles !


J’avais envie d’écrire ce post depuis longtemps. J’ai toujours renoncé parce que je n’y voyais pas l’intérêt du lecteur. C’est vrai, pourquoi perdriez-vous du temps à me lire si vous n’avez rien à y gagner – et s’il n’y a même pas de photos d’animaux mignons à regarder ?

Après avoir échangé avec quelques abonnés, on m’a rappelé, à juste titre, que c’était mon blog et que j’avais le droit d’y ajouter ce que je voulais !

Par conséquent, je saute le pas en partageant avec vous une idée assez folle que je garde en secret.

 

Bel-Ami de Maupassant est le roman m'ayant le plus marquée dans ma vie. Découvrez comment il m'a accompagnée sur lutetiaflaviae.com !

 

Récemment, j’écrivais sur les romans qui m’ont le plus inspirée. Bel-Ami de Guy de Maupassant est sans nulle doute celui qui a le plus compté. J’en ai fait le sujet de mon mémoire et il m’a accompagnée pendant toute une année.

Au même moment, je suis allée voir le film Les Mystères de Lisbonne au cinéma. C’est l’adaptation d’un roman portugais de Raoul Ruiz avec un casting franco-portugais (dont Léa Seydoux et Clotilde Hesme).

J’ai grandi avec le préjugé qu’au Portugal, « ils ne savent pas faire de fiction ». Il y a assez peu de cinéma et pour voir des histoires, il faut se tourner vers les télénovelas. Depuis, j’ai appris l’importance du théâtre là-bas. Mais, quand on n’y vit pas, difficile de s’en rendre compte ! La télénovela portugaise ressemble d’ailleurs plus à du théâtre filmé qu’à une série ou à un soap-opéra.

Pour la première fois, je voyais sur le même plans des acteurs portugais et français. A ma grande surprise, les portugais étaient à la hauteur ! Je peux même vous dire que dans le film, c’est l’interprétation de Léa Seydoux que j’ai le moins aimé. Même si j’ai toujours eu de l’affection pour les acteurs portugais, j’ai été profondément impressionnée par leur qualité. Et ce film est un tel chef-d’oeuvre que je l’ai gardé en mémoire pendant longtemps.

 

 

Mon imagination et mon esprit tordu opérant, j’ai fini par mêler les deux sujets. C’est ainsi que mon rêve impossible d’adapter Bel-Ami avec des acteurs portugais a commencé !

J’ai toujours rêvé d’écrire mais, je n’ai jamais songé au cinéma. Ne me demandez pas la logique ou l’intérêt de cette idée folle, il n’y en a sûrement pas. Pourtant, ça me semblait être une évidence. Ma télénovela préférée est d’ailleurs une adaptation du Comte de Monte-Cristo. Alors, pourquoi pas Bel-Ami ?

Évidemment, je choisissais le casting que je voulais. Par souci de plausibilité, j’imaginais que les financements seraient difficiles. Du coup, j’étais prête à rendre le film contemporain pour faire sans costumes d’époque. J’aurais même accepté d’en faire une télénovela pour  ajouter tous mes acteurs préférés.

Comme ce rêve ne se réalisera – probablement – jamais, j’ai décidé de lui donner vie ici.

Laissez-moi vous raconter !

 

Mon rêve impossible : l’adaptation de Bel-Ami

 

Bel Ami alias Georges Duroy serait interprété par Ricardo Pereira

 

Ricardo Pereira est un acteur portugais vu dans Les Mystères de Lisbonne. Découvrez en plus sur lutetiaflaviae.com !

source : berlinade.de

C’est lui l’évidence. Au fil de mes relectures, c’est son visage que j’imaginais. Il colle parfaitement au portrait de Maupassant et c’est un de mes acteurs préférés. Il tient l’un des rôles principaux dans Les Mystères de Lisbonne mais, vous l’avez peut-être vu sans le savoir dans le clip Elle, tu l’aimes d’Hélène Ségara.

 

 

A l’époque, je l’avais tweeté en lui disant qu’à la fin de mes études, je rêvais de faire de lui le héros de mon projet. Il m’a répondu (!) qu’il attendait le script. Au-delà du talent (et du charme), considéré comme le gendre idéal du Portugal, ce monsieur est d’une humilité folle !

 

Diogo Morgado est un acteur portugais connu pour avoir interprété Jésus dans la mini-série La Bible et ses apparitions dans de nombreuses séries TV américaines. Découvrez-en plus sur lutetiaflaviae.com

source : uptv.com

Diogo Morgado serait Charles Forestier

 

En rêvant, tout est possible. Alors, pourquoi me priver de mon acteur préféré ?  Diogo Morgado tourne davantage aux USA depuis le succès de la mini-série La Bible où il tient le rôle de Jésus. Elle est régulièrement diffusée à Noël ou à Pâques mais, on peut aussi le voir dans des séries comme Les Experts Cyber.

J’admire énormément sa passion artistique qui le rend touche-à-tout et lui fait accepter des rôles parfois inattendus. Dans mon adaptation, j’aurais davantage mis en valeur Charles uniquement pour lui. Il n’aurait donc pas pu refuser !

 

Maria João Bastos est une actrice portugaise vue dans Les Lignes de Wellington et Les Mystères de Lisbonne. Pour en savoir plus, cliquez sur lutetiaflaviae.com

source : iol.pt

Maria João Bastos interprèterait Madeleine Forestier

 

Mon personnage préféré ! Madeleine est une femme intelligente, indépendante, dont je me fais l’idée d’une beauté froide. C’est pourquoi l’élégance de Maria João Bastos serait idéale. On l’a vue dans Les Mystères de Lisbonne ou Les Lignes de Wellington. Je crois que c’est la plus belle femme du pays, tout simplement !

 

Rita Pereira est une actrice portugaise populaire que je verrai interpréter Clotilde de Marelle. Découvrez-en plus sur lutetiaflaviae.com

source : lifestyle.sapo.pt

Rita Pereira aurait le rôle de Clotilde de Marelle

 

C’est le personnage qui m’a donné le plus de fil à retordre ! Je n’arrivais pas à choisir entre elle, Claudia Vieira ou Joana Santos. Toutefois, j’arrive plus facilement à voir Rita Pereira jouer la légèreté de Clotilde. L’une comme l’autre sont des tornades aussi dynamiques que sensuelles ! Je vous avais déjà parlé d’elle comme l’une des it-girls portugaises.

 

Les autres personnages

Les acteurs portugais que j'inviterais pour jouer dans mon film, l'adaptation de Bel-Ami à découvrir sur lutetiaflaviae.com

sources photos : zimbio.com, tvmais.sapo.pt, flickr.com, publico.pt, sic.sapo.pt, lux.iol.pt, ptfamosos.pt, centralmodels.pt, hoycinema.abc.es, novagente.pt

 

  • Laurine de Marelle : Matilde Miguel
  • Mme Walter : Helena Laureano
  • M. Walter : Nicolau Breyner
  • Suzanne Walter : Victoria Guerra
  • Rachel : São João Correia
  • Norbert de Varenne : João Perry
  • Laroche-Mathieu : Ricardo Carriço
  • Les autres journalistes : Adriano Luz, Paulo Pires, Pedro Lima

Matilde Miguel et Victoria Guerra ont désormais passé l’âge de correspondre à leur personnage. Quant à Nicolau Breyner, l’acteur portugais par excellence, le Depardieu lusitain, il nous a quitté l’année dernière. Or, lui aussi semblait être une évidence pour ce rôle et j’ai du mal à imaginer quelqu’un d’autre à sa place.

C’est pourquoi cette idée est définitivement irréalisable – et non pas parce que je n’ai aucune expérience du cinéma et qu’aucun de ces acteurs serait assez fou d’accepter de jouer dans mon film !

 

Tout ça pour dire que j’ai malgré tout pris le temps de construire ce rêve impossible. Au fond de moi, je suis toujours persuadée que Ricardo Pereira est fait pour jouer Georges Duroy. Avec Diogo Morgado, Maria João Bastos et le reste du casting il y aurait une belle histoire à produire.

Ce n’est pas le rêve de ma vie mais, c’est de loin le plus précis. Celui pour lequel j’ai mis au point chaque détail durant des mois. Au moins, ça m’a permis de m’entrainer à visualiser des objectifs.

Aujourd’hui, ça relève toujours de l’imaginaire, de l’impossible mais, c’est important de rêver ! Après tout, il s’est concrétisé ici !

Et vous, quels sont vos rêves les plus fous ?


PS : pour avoir lu ce post jusqu’au bout, voici la photo d’un panda !

Voici la photo d'un panda pour vous remercier d'avoir lu mon post sur lutetiaflaviae.com

source : britannica.com

Pin It on Pinterest

Share This