La microkinésithérapie est une méthode pour détecter et éliminer des traces d'agressions que le corps a vécu. Découvrez mon expérience après deux séances et quels ont été mes résultats sur lutetiaflaviae.com

La microkinésithérapie est une technique pour soulager des douleurs et éliminer des traumatismes. Voici mon avis après avoir testé cette méthode !


J’ai découvert la microkinésithérapie sans le vouloir. C’est drôle, je m’intéresse à tout ce qui est relatif au bien-être depuis des années. Pourtant, j’ai entendu parlé de cette technique à un diner. Deux amies discutaient de leur expérience avec cette méthode.

Cela m’a intrigué. J’ai fait des recherches et j’ai rapidement pris rendez-vous. J’étais en grande partie curieuse mais, je cherchais aussi un moyen de soulager des douleurs somatiques.

Je les traine depuis longtemps, elles se sont atténuées et j’ai appris à les soulager. Toutefois, elles sont toujours là, sans que je ne sache pourquoi.

Mon expérience avec la microkinésithérapie et comment elle aide à soulager ses douleurs ! Cliquez pour tweeter

Soulager ses douleurs avec la microkinésithérapie

Qu’est-ce que la microkinésithérapie ?

Le corps possède une mémoire : les tissus qui nous composent gardent des traces des agressions auxquels nous sommes confrontés. La microkinésithérapie est une technique douce qui va permettre de découvrir ces traces et de les éliminer.

Ces événements peuvent être dus à des chocs émotionnels, traumatiques, toxiques etc. Cela est possible à partir du moment qu’ils existent. Ainsi, on peut garder des traces provenant de son enfance et même de sa vie prénatale dont on n’aura plus conscience.

En palpant certains endroits du corps, le ou la microkinésithérapeute va déterminer quelles ont été les agressions et quand elles ont eu lieu. Il va également soulager le dysfonctionnement dû au choc.

Comment se déroule une séance ?

On explique d’abord son problème puis, on s’allonge en restant habillé. Le microkiné va procéder aux palpations qui peuvent sembler un peu étrange. Il touche l’oreille et le poignet, les chevilles, les mains tout en comptant en même temps. Il va aussi prendre des notes au long de la séance qui dure environ 30 minutes.

Le corps continue de travailler après la séance. Il se peut que l’on ressente une grosse fatigue dans les jours qui suivent. Il est d’ailleurs conseillé de boire beaucoup d’eau durant ces jours-là afin de faciliter l’élimination des traces.

Il faut compter au moins un mois, ma microkiné préfère deux, avant de refaire une séance. Chaque corps réagit différemment. Il se peut qu’entre-temps, on soit très vite soulagé ou bien que les symptômes, au contraire, empirent pour enfin se rétablir. Il est également possible que certains corps ne réagissent pas à la méthode.

Seuls les kinésithérapeutes et les médecins ayant effectué une formation à la microkinésithérapie sont habilités à la pratiquer. Bien que peu célèbre, c’est une méthode ayant fait l’objet d’études et d’évaluations scientifiques.

Enfin, une séance coûte environ 50 euros. Étant à Paris, le tarif est sans doute plus cher que dans les petites villes. Ce n’est pas remboursé par la sécurité sociale mais, certaines mutuelles couvrent ces soins.

C’est pour qui ?

Je trouve que cette méthode utile pour quiconque étant simplement curieux.

Cependant, une séance étant assez chère, cela servira surtout aux personnes ayant subi un traumatisme, notamment au niveau corporel : blessures ou maladies. C’est aussi intéressant pour les personnes éprouvant des douleurs ou ayant du mal à dormir, même pour les bébés !

A ce sujet : Si vous souhaitez agir au quotidien, découvrez les meilleures huiles essentielles contre le stress

Guide d'utilisation des huiles essentielles : comprendre ce qu'est la fenêtre thérapeutique sur lutetiaflaviae.com

Quels sont les résultats ?

Cet été, j’ai effectué deux séances (en juillet et en septembre). Ma microkiné m’a donné une série de dates et d’événements à chaque fois. Par exemple : en 2013, j’ai éprouvé une grande panique. Effectivement, cette année-là, j’ai eu un décès dans ma famille, des problèmes de santé et une mauvaise rupture. Tout cela en 15 jours. Ca ne m’étonne donc pas que mon corps garde des séquelles de cette période.

Toutefois, les événements ne sont pas toujours aussi traumatisants. J’ai également eu des non-dits et même un défi que je considère comme positif.

Il m’a fallu rentrer chez moi, prendre le temps de me souvenir et de me replonger dans mes carnets pour me rappeler des événements précis. Durant la séance, je ne comprenais pas comment 2011 pouvait être liée à la maturité étant donné que j’avais 21 ans et que rien de particulier ne s’est produit dans ma vie. Pourtant, au Nouvel An de l’année suivante, j’ai plus ou moins écrit que 2011 m’avait apporté la maturité. J’ai trouvé ça incroyable !

“2011 ressemble à peu près à ça. Ce fut une année chargée en travail, en apprentissage. Je sens que j’ai grandi, évolué. Je suis en train de devenir une adulte.”

Je n’ai pas réussi à relier chaque événement à ce qui s’est passé ou les possibilités sont multiples. Néanmoins, je trouve cette méthode fascinante.

Pour ce qui est des résultats concernant mes douleurs, j’ai constaté qu’elles sont moins fortes et moins longues. Quand il me fallait 5 à 10 minutes pour me détendre, maintenant une profonde inspiration me suffit. Cependant, j’avais déjà noté un déclic cette année sans doute lié à la méditation.

Citation : On apprend certaines choses seulement lorsqu'on est prêt sur lutetiaflaviae.com

En revanche, j’ai remarqué quelque chose de surprenant. Aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours été très chatouilleuse. Je supporte difficilement le contact sur les côtés. Lorsque j’allais chez le kinésithérapeute pour mon dos, cela rendait même son travail compliqué.

Toutefois, je n’avais jamais remarqué qu’un côté était plus sensible que l’autre. Pendant ces séances, j’ai réussi à supporter les palpations à gauche mais, ce fut très difficile à droite. J’ai dû faire des exercices de respiration pendant un moment pour me détendre.

Comme le corps et l’esprit sont reliés, je me suis demandée ce que pouvait symboliser cette sensibilité. Rapidement, je l’ai associée au fait d’avoir une cicatrice un peu plus haut. En effet, j’ai été opérée dans mon enfance et j’en ai gardé une cicatrice du dos aux côtes.

Je ne sais pas si c’est vraiment la cause en question ou si c’est forcément lié à quelque chose. Néanmoins, je ne peux m’empêcher de me questionner.

Du reste, j’attends que mon corps fasse son travail depuis la seconde séance pour juger cette expérience. D’après la microkiné, j’avais moins de cicatrices cette fois. Cela veut dire que le corps réagit bien à la méthode. En tout cas, je suis réellement fascinée par cette technique.

Si vous le pouvez, si ça vous intéresse, je la recommande chaleureusement !

Pour plus d’informations :

Trouver un praticien diplômé
Plus d’informations sur la méthode

Et vous, est-ce que vous avez déjà entendu parlé de la microkinésithérapie ? Est-ce que vous avez déjà essayé ?

Pin It on Pinterest

Share This