Que vaut La Magie dur rangement de Marie Kondo ? Découvrez mon avis avec une revue exhaustive de la méthode Konmari à lire sur lutetiaflaviae.com

La Magie du rangement de Marie Kondo est un livre pour désencombrer sa maison et gagner de la place. Mon avis sur la méthode Konmari et ses astuces pratiques de tri et rangement.


 

J’ai d’abord entendu parlé de *La Magie du rangementLivre : La Magie du rangement de Marie Kondo (la méthode Konmari) 1 de Marie Kondo lors d’un sujet de feu Le Supplément sur Canal. Ils montraient l’emballement surprenant autour de ce livre. Aujourd’hui, il est carrément entré dans la culture populaire puisqu’on y fait référence dans des séries comme Girls ou le revival de Gilmore Girls.

Toutefois, ce phénomène ne m’a pas du tout attirée. J’avais déjà lu *Simplifiez votre vie en 7 joursLivre : La Magie du rangement de Marie Kondo (la méthode Konmari) 2 d’Erin Rooney Doland (présent dans mes ressources) et je ne ressentais pas le besoin d’une nouvelle méthode de rangement.

A la suite de plusieurs demandes de lectrices et après avoir lu des avis très variés à son sujet, ce livre a piqué ma curiosité. Je l’ai donc lu il y a quelques mois, après que tout le monde en ait déjà parlé.

Si vous êtes passé à côté du phénomène, La Magie du rangement de Marie Kondo est une méthode pour désencombrer sa maison efficacement. Aussi appelée la méthode Konmari, elle a été vendue à plus de deux millions d’exemplaires dans le monde. Oui, un livre sur le rangement peut devenir un best-seller.

Avec le recul, mon avis sur La Magie du rangement reste mitigé. Il vacille entre le très bon et le complètement What The F**k ! Pourtant, je ne saurais dire à quel point j’essaie de garder un esprit ouvert avec tout ce que je lis qui s’éloigne de mes propres croyances.

Je vais donc passer en revue mes arguments positifs et négatifs à propos de ce livre.

Que vaut la méthode Konmari pour ranger sa maison ? Découvrez une revue exhaustive ! Cliquez pour tweeter

 

La Magie du rangement de Marie Kondo : Mon avis sur la méthode Konmari

 

Le positif dans la méthode Konmari

Il y a différentes choses que j’ai aimé dans ce livre. Je trouve qu’il est truffé de bonnes astuces et de remarques très pertinentes.

Par exemple, j’aime la vision de Marie Kondo. D’emblée, elle assure que le rangement est un outil et non une destination. Recevant régulièrement des e-mails de personnes dépassées par l’organisation de leur maison, ce rappel me semble très salutaire.

Désencombrer sa maison n’est pas une fin en soi. Ce n’est pas un objectif à atteindre mais, un moyen d’atteindre d’autres objectifs.

Pour moi, c’est faire – littéralement – de la place à de nouvelles choses, de nouvelles expériences. C’est offrir de l’espace à mon esprit pour libérer ma pensée et ma créativité.

D’après Marie Kondo, ranger c’est aussi mettre de l’ordre dans son passé. C’est pourquoi on peut avoir envie de s’y mettre lors de grands changements. J’ai commencé à m’y intéresser à la fin de mes études. En somme, c’est mettre de l’ordre pour commencer une nouvelle vie.

Le tri de mes vêtements dans mon armoire en utilisant la méthode konmari a été utile pour désencombrer ma maison. Pour en savoir plus, cliquez sur lutetiaflaviae.com

 

J’ai apprécié plusieurs astuces conseillées. J’en connaissais déjà quelques-unes ou je les appliquais sans m’en rendre compte mais, les lire permet de mettre de la forme dans sa propre méthode :

  • Trier et jeter avant de ranger. Ça semble logique pourtant, ça peut être décisif pour les personnes qui ne sauraient pas par où commencer ou qui procrastinent en voyant l’ampleur de la tâche.

 

  • Effectuer le tri seul. Certaines personnes auront besoin d’être accompagnées pour se motiver. Néanmoins, être seul permet de ne pas brouiller son jugement avec l’opinion de quelqu’un d’autre.

 

  • Ne pas forcer les autres à accepter ce dont on ne veut plus. Je trouvais ridicule de jeter pour jeter. Or, la nuance réside dans le fait de forcer autrui. C’est une chose de donner ses vêtements parce qu’on n’en veut plus et une autre de demander à quelqu’un de les prendre parce qu’on n’est pas sûr de son choix.

 

C’est une affaire de jugement. C’est pourquoi trier est aussi difficile. Exercer son jugement peut effrayer, d’où la procrastination.

Pourtant, faire le tri chez soi permet de s’entrainer à prendre des décisions. En fin de compte, ces choix ne sont pas si compliqués, à l’exception des souvenirs. Le plus souvent, on ne pense même plus aux choses que l’on a jetées.

Plus on s’entraine à décider, plus on devient sûr de ses choix et plus on gagne en assurance. Je crois que c’est l’un des points mis en valeur par ce livre qui explique son succès fulgurant. Désencombrer permet de prendre confiance en soi.

 

Outre l’exercice du jugement, la méthode Konmari pose clairement le tri comme moyen d’atteindre l’image de soi désirée.

Ainsi, on visualise qui on veut être puis, trier dans sa maison et ses affaires devient un moyen d’y parvenir. On y arrive, du moins on y chemine, puisque l’on a pris confiance en soi en ayant réussi à se mettre à l’action et à prendre des décisions difficiles.

Quand j’ai du mal à jeter un vêtement, je me demande si un de mes modèles comme Olivia Pope ou une de mes inspirations mode telle que Zooey Deschanel pourrait le porter.

Dès lors qu’on porte des vêtements ou un style qui correspond à l’image que l’on veut avoir de soi, on se sent devenir cette personne et on a plus confiance en soi.

Par conséquent, la méthode Konmari est une méthode de rangement mais aussi, de développement personnel.

 

Le rangement de mes chaussettes et collants en utilisant la technique de pliage du livre La magie du rangement de Marie Kondo à découvrir sur lutetiaflaviae.com

Marie Kondo propose aussi d’autres astuces beaucoup plus pratiques. Je suis contente de voir l’importance qu’elle donne aux boites par exemple. C’est mon moyen préféré de ranger efficacement et pour pas cher à peu près n’importe quoi !

 

La partie sur les techniques de pliage est très utile. Ayant des étagères, je ne l’ai utilisée que pour mes chaussettes / collants et j’avoue être ravie du résultat. Après avoir vu la technique en vidéo, je me suis rendue compte que je ne le faisais pas convenablement. Tant pis. Avant, ma boite était pleine et désordonnée. Aujourd’hui, ça me fait plaisir de l’ouvrir !

 

 

En revanche, plusieurs éléments m’ont troublée. Voici ce que j’ai trouvé de moins bon dans la méthode Konmari.

 

Le négatif dans la méthode Konmari

D’après Marie Kondo, le tri n’est à faire qu’une seule fois. Le reste n’est que de la remise en place. Je ne suis pas d’accord avec cette idée qui me semble très peu réaliste.

Je vis seule, je suis devenue plutôt ordonnée et j’achète assez peu de choses. Or, j’ai régulièrement besoin ou envie de faire de gros tri. Certes, ils sont de moins en moins longs mais, tout de même.

Ça me paraît utopiste de croire qu’une fois qu’on a décidé de la place de quelque chose, l’ordre deviendra plus accessible. Une maison est un espace de vie : on amène de nouvelles choses, on en jette, on accumule, on casse, on abime, de nouvelles personnes viennent, d’autres s’en vont. Ça ne s’arrête jamais, c’est le principe même de la vie !

Comment tendre à de la permanence dans un lieu qui est fait pour évoluer ? Plus il y a de personnes partageant un espace, notamment avec des enfants, plus ça me paraît impossible.

Je trouve qu’un grand tri est utile au moins une fois par an. Je vise un peu plus mais, ça demande du temps et de l’énergie. Dans tous les cas, une seule fois, pour toujours, c’est illusoire.

 

Gérez facilement votre maison avec mon kit d'organisation maison ! Un classeur de fiches, listes et checklists à imprimer pour ne plus se sentir submergé par les tâches ménagères ! A découvrir sur lutetiaflaviae.com

 

L’ordre conseillé pour ranger sa maison n’est pas non plus des meilleurs à mon goût. C’est purement personnel mais, je trouve qu’il est plus efficace de commencer par des tâches simples et courtes.

Or, elle préconise de commencer par les vêtements. Pour moi, c’est ce qu’il y a de plus long ! Il faut vérifier leur état, peut-être en essayer, se décider en dépit de souvenirs et c’est la catégorie par excellence du « on ne sait jamais ! ».

J’ai pris pour habitude de commencer par le bureau grâce à la méthode Getting Things Done. S’il faut viser encore plus facile, autant commencer par les médicaments et la nourriture : il suffit de regarder la date de péremption. Rien de plus simple !

 

La méthode Konmari recommande de ne garder que ce qu’on aime, ce qui crée « l’étincelle du bonheur ». C’est une très jolie idée et le principe est pertinent. Cependant, dans la pratique, c’est loin d’être aussi simple. Tous les objets d’une maison ne rendent pas nécessairement heureux ! D’autant que Marie Kondo est pour le moins extrême.

Par exemple : elle arrache les pages des livres qui lui plaisent et jette le bouquin. J’ai mis des années avant de m’autoriser à écrire ou à souligner au crayon à papier un passage. Autant vous dire qu’arracher une page d’un livre relève du sacrilège à mes yeux !

De même, elle jette tous ses papiers administratifs. Je veux bien passer à la numérisation, sauvegarder ses documents sur le cloud etc. mais, comme solution de sécurité en cas de problème. Chaque pays a une législation différente : en France, les originaux sont régulièrement demandés. Contrairement à Marie Kondo, ne jetez pas vos fiches de paie !

L’auteure est vraiment radicale, ce qui rend sa méthode souvent difficile à appliquer. Elle conseille de jeter les photos de paysages qu’elle trouve inutiles – ça fera plaisir à nos amis photographes. Ses anecdotes sont même hallucinantes.

Elle va jusqu’à refuser les cadeaux dont elle ne voit pas l’utilité. Honnêtement, il en faut du cran et de la personnalité ! Si on ne veut pas offenser, être perçu comme quelqu’un de froid et finir par ne plus en recevoir, mieux vaut éviter d’aller jusque-là !

 

Enfin, mon plus grand désaccord avec la méthode Konmari est la personnification des objets. Je l’avais lu dans bon nombre de revues du livre, je m’y étais préparée et pourtant, ça reste très déconcertant.

Je suis absolument pour la gratitude de tout ce qui nous entoure au quotidien. Je trouve aussi important de se rappeler de prendre soin de ses objets et de ne pas tomber dans une attitude consumériste. Néanmoins, les traiter comme des êtres vivants et leur parler me paraît compliqué !

C’est peut-être culturel mais, dire bonjour à ma maison, laisser mes chaussettes se reposer, ce n’est pas pour moi. D’ailleurs, j’ai l’impression que ça crée un lien affectif contraire au détachement prôné lors de la phase de tri. Si ça fait plaisir à Marie Kondo, pas de problème mais, pour moi, cela marque les limites de cette méthode.

Mon avis sur La Magie du rangement, aussi appelée la méthode Konmari de Marie Kondo pour trier et ranger sa maison à lire sur lutetiaflaviae.com

 

Par conséquent, je garde un avis perplexe sur La Magie du rangement. Les astuces sont pour la plupart efficaces. Cependant, la personnalité de l’auteure rend la lecture pour le moins étrange.

D’un côté, elle a le mérite d’être complètement authentique. C’est courageux et tout à son honneur. De l’autre, elle affiche une attitude radicale et étonnante. Poussée par son obsession, elle a été parfois marginalisée et on ressent la solitude de son parcours. Néanmoins, son honnêteté la rend plutôt attachante.

Malgré quelques promesses abusives, si on prend du recul, cette lecture censée n’être que pratique, devient très drôle !

 

Avez-vous lu La Magie du rangement de Marie Kondo ? Utilisez-vous la méthode Konmari ? Que pensez-vous des méthodes de rangement ?


Pour aller plus loin

*La Magie du rangementLivre : La Magie du rangement de Marie Kondo (la méthode Konmari) 1 de Marie Kondo
*Simplifiez votre vie en 7 joursLivre : La Magie du rangement de Marie Kondo (la méthode Konmari) 2 d’Erin Rooney Doland

Pin It on Pinterest

Share This