Quand la mode nous fait vivre l'enfer, mon article coup de gueule anti fashion sur lutetiaflaviae.com

Chaque année, de nouveaux objets incontournables envahissent les médias. Tout le monde ressent le besoin de les acheter alors qu’ils font de notre vie un véritable enfer ! Mon coup de gueule anti fashion !


 

Cet article anti Fashion Week m’a été inspiré par mon cher sac Vanessa Bruno. Il s’agit d’un “it bag” : il suffit d’aller dans la rue pour le voir accroché aux bras de plusieurs filles. Ce cabas est plutôt grand et existe en une multitude de couleur.

Pratique ? Non, pas vraiment !

Le choix de la couleur aurait pu être un problème pour moi qui mets des heures à me décider pour tout et n’importe quoi. Mais non, ma mère m’a évité ce fardeau en le choisissant elle-même. En effet, je l’ai reçu à Noël il y a trois ans.

A la base, c’était pour enfin avoir un bon sac à emmener à la fac. Cependant, j’étais en lettres. Donc, je portais chaque jour plusieurs livres ! Même si j’avais commencé le sport pendant ma dernière année, je dois avouer que mes biceps n’ont rapidement pas fait le poids !

Comme vous pouvez le voir, la anse est très petite, il doit donc être porté au pli du coude. Inutile de vous décrire la grosse marque rouge et la difficulté à étirer mon bras une fois arrivée.

Alors, j’ai voulu le garder pour les sorties. Sauf que moi, je n’aime décidément pas porter un sac sur le pli du coude. Vous auriez dû voir ma lutte pour l’enfiler à l’épaule malgré les gros manteaux d’hiver…

Du coup, c’était définitif, malgré sa couleur plutôt automnale, je ne le porterais qu’en été lorsque je pourrais le mettre à l’épaule.

Encore une fois, cette anse était si petite qu’en été, j’ai remarqué que mon sac blanchissait. Phénomène étrange pensez-vous ? Eh bien non, c’était simplement la faute de mon déodorant qui ne blanchissait pas mes vêtements mais, il s’était mis à blanchir mon sac à cause du contact avec mon aisselle. Glamour.

Dorénavant, je me suis fait une raison et je le porte au plis du coude en hiver même si j’ai l’impression de me la jouer comme ça.

Vous croyez que mes problèmes ont été résolu ? Loin de là !

En hiver, figurez-vous qu’il pleut ! Pire encore, il neige ! C’est une chose que les designers / créateurs / grands couturiers ne semblent pas prendre en compte en oubliant de doter beaucoup de sacs à main de fermeture éclair. Beaucoup s’étaient moqué de Charlie et Lulu quand ils chantaient L’eau ça mouille et pourtant, certains ne l’ont toujours pas intégré !

 

L'intérieur de mon sac Vanessa Bruno me faisant vivre l'enfer sur lutetiaflaviae.com

 

On se demande également s’ils connaissent la vie d’avant la gloire et l’argent.

Pour nous autres petites gens, les transports en commun ou les magasins bondés font partie du quotidien. Je pense toujours à ranger stratégiquement mon porte-feuille et mon portable mais, l’angoisse reste toujours là. Dans les transports, malgré toute ma vigilance qui consiste souvent à coincer mon sac entre les genoux, on m’a déjà signalé qu’un monsieur était en train de regarder à l’intérieur.

Enfin, je vais être complètement honnête avec vous, tout cela m’a rendu un brin parano. Les évènements récents à Paris ont impliqué une fouille des sacs à l’entrée des centres commerciaux. Et là, moi, en plus du stress de se faire voler, s’est ajouté la peur qu’on me mette quelque chose dans mon sac. Vous savez comme dans certains pays où l’on vous met de la drogue dans vos bagages à l’aéroport – ou bien cela n’arrive-t-il que dans les films ?

Évidemment, j’aurais pu l’échanger, le vendre ou le donner ce sac. Mais, il est tellement beau que je tiens vraiment à le garder ! Même si, c’est un peu vivre dangereusement maintenant.

Réflexion faite, il n’y a pas que les sacs à main qui nous compliquent ainsi la vie :

  • Les talons de plus de 5 cm qui nous font mal au pied, au dos, qui nous mettent en danger de chute permanente et nous empêchent de marcher vite.
  • Les manches 3/4, les pulls à manches courtes : non mais franchement les sous-pulls c’est moche, on fait comment pour ne pas avoir froid ?
  • Les bodys : dois-je vraiment expliquer pourquoi ils ne sont pas pratiques ?
  • Les bottes peep toes : ce sont ces bottes vendues en hiver avec un trou devant pour bien voir nos orteils en train de geler parce qu’avec des collants c’est pas top.

Je sais bien que je ne suis pas une fashionista. Pourtant, j’adore la mode, les beaux vêtements, épingler des tenues pour m’inspirer.

Certes, la mode n’est pas faite pour être pratique mais, tout de même, pourquoi est-il nécessaire de nous compliquer encore plus le quotidien ?

 

Et vous, quels sont les objets qui rendent votre vie infernale ?

Pin It on Pinterest

Share This